L’accueil de son chiot à la maison.

Chiens Golden retriever

Vous avez décidé, seul ou bien en famille, d’adopter un chiot à la maison et comme vous le savez, c’est une décision sérieuse et qui vous engage durant toute la vie de votre nouveau compagnon.

Le type de chien choisi est important car il faudra vous adapter à son tempérament, un chien qui aura besoin d’exercices quotidiens sera frustré si celui-ci est sorti que 15 minutes par jour.

Il est donc important de bien se renseigner sur le caractère, on peut trouver de nombreuses informations sur des sites comme www.woopets.fr, ou encore https://www.chien.com/races-de-chien.

Votre chiot va arriver dans votre foyer, que faut-il faire pour bien préparer son arrivée ?

Une gamelle d’eau et une gamelle pour la nourriture. Choisissez une gamelle robuste car il se peut que votre chiot la maltraite et en fonction de sa taille, le poids de la gamelle aura son importance. En effet, une gamelle trop légère pourra se renverser aux premiers coups de langue si votre chiot est de gros gabarit.

La hauteur et la forme de la gamelle a également son importance, celle-ci devra être adaptée en fonction de la taille du chiot, de la forme et la longueur des oreilles.

Ne pas oublier de laisser en permanence de l’eau fraiche à disposition et facilement accessible.

Une laisse et un collier pour les sorties. Je privilégie les colliers en nylon pour leur résistance, leur facilité de nettoyage et leur côté hypoallergénique. Il ne faut pas hésiter à prendre une taille au-dessus car votre chiot va très vite grandir et votre collier risque de devenir trop petit rapidement.

Pour choisir la taille de votre collier, si vous ne pouvez pas emmener votre chiot avec vous dans le magasin, mesurez le tour du cou de votre chiot à l’endroit le plus large.

Pour les cours d’éducation canine, je privilégie les colliers métalliques appelés « étrangleurs », si ces colliers sont correctement utilisés, ils ne sont pas si coercitifs que nous pourrions imaginer, ils imiteront la sanction infligée par la mère dans le cas de la désobéissance du chiot. Vous pouvez également utiliser des laisses lassos en nylon.

Pour le choix de la laisse, optez une fois de plus sur le nylon. Les laisses enroulables sont déconseillées car elles ne permettront pas d’apprendre à votre chien de marcher correctement en laisse et peuvent être à l’origine de nombreux accidents.

La laisse est l’élément qui vous lie émotionnellement à votre chien, il est donc très important de bien l’utiliser. Une laisse tendue sera le signe d’un stress et le chien le ressentira, il faut que la laisse soit toujours détendue et formant si possible un U. Il est possible que lors des premières sorties en laisse, votre chiot essaiera de la mordiller, il faudra lui interdire strictement de le faire, car la laisse est le prolongement de votre main. Il faudra également lui interdire de tirer sur la laisse, sans cela les balades deviendront pénibles et fatigantes. Pour l’éduquer à cela, il faudra pratiquer des exercices pour obtenir une bonne tenue en laisse.

Des jouets. Ils sont des éléments indispensables à son éducation, à son éveil, au renforcement de vos liens affectifs et votre complicité. Les jouets devront être de bonne qualité car au début de son existence, le chiot découvrira les objets qui l’entoureront en les mordillant. Il faudra bannir les jouets en mousse ou friable de manière à éviter tout risque d’étouffement, mais privilégier les jouets solides et résistants en caoutchouc.

Un bon couchage. Pour un bon repos, il faudra lui trouver un endroit au calme, en évitant les lieux bruyants, les lieux de passage et la vue sur les accès à la maison. Insister auprès des enfants sur le fait que le couchage du chien est son lieu de repos et qu’il ne faut pas le déranger quand il est dans son panier. Il est fort conseillé de ne pas placer son couchage sur une position de hauteur, ni dans un angle et cela pour une raison de positionnement hiérarchique. En effet, son couchage placé à ces endroits, votre chien pourra contrôler tous vos passages et se sentira en position de force.

Dans les premiers jours, votre chiot, coupé de la présence de sa mère ou de son environnement habituel, aura peut-être tendance à pleurer la nuit. L’erreur souvent commise est d’aller le prendre dans les bras, en effet, ce comportement ne fera qu’accentuer son mal-être. Le meilleur comportement sera de l’ignorer et d’ici quelques jours, il sera habitué à ce nouvel environnement.

Pour lieu de couchage, vous pouvez également utiliser une cage, contrairement à ce que l’on pourrait penser, elle sera pour lui son endroit protecteur, il sera au calme et sa place clairement définie.

J’espère que ces petites informations vous seront utiles pour l’accueil de votre Loulou à la maison 🙂

0
Numéro cool
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *